L'Éditorial des Estivales de la Malepère

 

http://estivales.malepere.free.fr

http://estivalesdelamalepere.blogs.midilibre.com

https://www.facebook.com/estivales.delamalepere

https://www.youtube.com/user/conferencesArzens

 

Arzens, le 1er mars 2017

 

Moins de trois mois, moins de cent jours, nous séparent de la première conférence des XXIIIe Estivales, le 29 mai !

 

Le programme est défini, bâti, consolidé, et c'est le principal.

Il reste à l'habiller, le décorer, le peaufiner. Et c'est le plus délicat.

 

Collecter et réunir le maximum d'informations sur les sujets et les conférenciers ;

Solliciter les mots des présidents des assemblées départementales et régionales ;

Les mettre en ligne sur les agendas des acteurs territoriaux ;

Les mettre en forme de façon originale et attirante pour convaincre les médias régionaux (et nationaux ?) de les annoncer efficacement ;

Les publier sur nos supports internet, site officiel, blog, facebook... et les faire circuler par nos amis et sympathisants...

Les communiquer au plus grand nombre, sans oublier personne, sans négliger personne, pour s'efforcer d'en faire la meilleure diffusion ;

Concevoir et dessiner les affiches et les plaquettes ;

Les faire imprimer et les distribuer tout autour d'Arzens, de Carcassonne et de l'Ouest audois, sur les parkings, dans les commerces, les établissements...

Inviter les personnalités ;

Préparer la salle, dresser l'estrade des conférenciers, installer les chaises, mettre en marche les appareils ;

 

Et ouvrir grand les portes pour vous accueillir !

 

Puis préparer 2018...

 

(A très bientôt...)

 

Jean-Marie Detrey

Président

 

P.S. : dans le précédent éditorial, j'avais évoqué la venue du conteur Yannick Jaulin, le 21 avril. Malheureusement, pour des raisons techniques, le spectacle que nous aurions aimé vous offrir ne pourra avoir lieu. En effet, notre foyer municipal, pourtant accueillant, ne dispose pas des équipements et des structures suffisantes qui auraient permis la meilleure représentation de cet artiste réputé, malgré ses efforts et sa meilleure volonté de venir à Arzens qu'il nous avait témoignée très amicalement. Ce dont je lui sais gré avec reconnaissance.